acces

                              

        

 

     

lundi,mardi,jeudi,vendredi  13h30 - 17h  mercredii14h-17h 

 

 

Retour

Page : 1 / 22
Ouvrages

Google Books


Chamonix - Langtang. Le témoignage d'un médecin du secours en montagne dans les Alpes et en Himalaya - Les Editions du Mont-Blanc - 01/01/2018 - D 1621 - PILI Pierre - Parti au Népal former des professionnels tibétains avant l'épouvantable séisme d'avril 2015, Pierre Pili, médecin du secours en montagne, témoigne par des anecdotes, des récits de secours et des réflexions des différences d'approches, de problématiques et de moyens entre l'Himalaya et les Alpes, entre l'Europe et l'Asie.
Type Ouvrages
Titre Chamonix - Langtang. Le témoignage d'un médecin du secours en montagne dans les Alpes et en Himalaya
Source Les Editions du Mont-Blanc
Date de parution 01/01/2018
Cote D 1621
Groupe : Auteurs PILI Pierre
Résumé Parti au Népal former des professionnels tibétains avant l'épouvantable séisme d'avril 2015, Pierre Pili, médecin du secours en montagne, témoigne par des anecdotes, des récits de secours et des réflexions des différences d'approches, de problématiques et de moyens entre l'Himalaya et les Alpes, entre l'Europe et l'Asie.
ISBN/ISSN 978-2-36545-039-3
Descripteurs MEDECINE DE MONTAGNE/ SECOURS EN MONTAGNE/ RECIT/ ALPES/ HIMALAYA
Pagination 164
Fermer Fermer
Pili.png
Ouvrages

Google Books


Physiologie des sports d'endurance en montagne - De Boeck Université - 01/01/2014 - SVc4 5197 - DURAND Fabienne / JORNET Kilian - Cet ouvrage didactique est le fruit de la rencontre entre Kilian Jornet, grand champion de l'endurance en montagne, et Fabienne Durand, physiologiste de l'exercice passionnée de montagne. Il propose une analyse des principaux systèmes de l'organisme impliqués à l'exercice, leurs adaptations et leurs limites dans le contexte de l'altitude. Des problématiques propres aux athlètes entraînés en endurance sont abordées, comme l'hyperréactivité bronchique, l'hypoxémie d'exercice ou le stress oxydant. De nombreux éléments incontournables, aussi bien anatomiques que physiologiques, sont présentés de façon claire et synthétique, à l'aide d'encadrés, photos et figures, tout en couleur. Pour illustrer ces apports scientifiques, Kilian Jornet révèle, dans chaque chapitre, ses stratégies face à l'effort et à ses limites, ainsi que des informations sur la réalité de sa pratique. Il explique comment il utilise sur le terrain les données physiologiques pour optimiser son entraînement.
Type Ouvrages
Titre Physiologie des sports d'endurance en montagne
Source De Boeck Université
Date de parution 01/01/2014
Cote SVc4 5197
Groupe : Auteurs DURAND Fabienne / JORNET Kilian
Résumé Cet ouvrage didactique est le fruit de la rencontre entre Kilian Jornet, grand champion de l'endurance en montagne, et Fabienne Durand, physiologiste de l'exercice passionnée de montagne. Il propose une analyse des principaux systèmes de l'organisme impliqués à l'exercice, leurs adaptations et leurs limites dans le contexte de l'altitude. Des problématiques propres aux athlètes entraînés en endurance sont abordées, comme l'hyperréactivité bronchique, l'hypoxémie d'exercice ou le stress oxydant. De nombreux éléments incontournables, aussi bien anatomiques que physiologiques, sont présentés de façon claire et synthétique, à l'aide d'encadrés, photos et figures, tout en couleur. Pour illustrer ces apports scientifiques, Kilian Jornet révèle, dans chaque chapitre, ses stratégies face à l'effort et à ses limites, ainsi que des informations sur la réalité de sa pratique. Il explique comment il utilise sur le terrain les données physiologiques pour optimiser son entraînement.
ISBN/ISSN 978-2-8041-7157-5
Descripteurs PHYSIOLOGIE/ SPORT DE MONTAGNE/ ENDURANCE/ ENTRAINEMENT/ SYSTEME RESPIRATOIRE/ SYSTEME CARDIOVASCULAIRE/ MUSCLE/ STRESS/ HYPOXIE/ COURSE EN MONTAGNE
Pagination 111
Fermer Fermer
physiologie.png
Mémoires

Les trousses de secours initialement fournies aux guides de haute montagne répondent-elles aux besoins et aux contraintes de leur pratique? - Université Grenoble Alpes - UFR de pharmacie - 01/02/2018 - 103 - SM5 5193 - Le guide de haute montagne exerce son activité dans un milieu où il est souvent isolé. Pour sa sécurité et celle de ses clients, il doit posséder une trousse de secours. L'ENSA, qui assure leur formation initiale, leur fournit une trousse de secours au début de leur cursus. L'auteure détaille et analyse son contenu à l'aune des conditions spécifiques d'exercice de la profession de guide de haute montagne. Lucile Ochs décrit également les pratiques médicamenteuses qui ont cours en haute montagne. Elle conclut à l'aspect opérationnel de cette trousse de secours en envisageant son optimisation.
Type Mémoires
Titre Les trousses de secours initialement fournies aux guides de haute montagne répondent-elles aux besoins et aux contraintes de leur pratique?
Source Université Grenoble Alpes - UFR de pharmacie
Date de parution 01/02/2018
Pagination 103
Cote SM5 5193
Résumé Le guide de haute montagne exerce son activité dans un milieu où il est souvent isolé. Pour sa sécurité et celle de ses clients, il doit posséder une trousse de secours. L'ENSA, qui assure leur formation initiale, leur fournit une trousse de secours au début de leur cursus. L'auteure détaille et analyse son contenu à l'aune des conditions spécifiques d'exercice de la profession de guide de haute montagne. Lucile Ochs décrit également les pratiques médicamenteuses qui ont cours en haute montagne. Elle conclut à l'aspect opérationnel de cette trousse de secours en envisageant son optimisation.
Descripteurs MEDECINE/ MEDECINE DE MONTAGNE/ GUIDE DE HAUTE MONTAGNE/ ECOLE NATIONALE DE SKI ET D'ALPINISME/ PATHOLOGIE/ MEDICAMENT/ SUBSTANCES MEDICAMENTEUSES
Thème MEDECINE, MONTAGNE
Fermer Fermer
Mémoires

Pathologies générales et bucco-dentaires lors de la pratique de l'alpinisme - Université Paris Descartes - Faculté de chirurgie dentaire - 01/01/2017 - 79 - SM5 5191 - L’alpiniste, dans son milieu montagnard et isolé, peut se retrouver dans des situations médicales et dentaires délicates. Une préparation rigoureuse s’impose. Le chirurgien-dentiste doit adapter son traitement et effectuer une opération de prévention par des informations claires et de précieux conseils. Malgré cela, des problèmes peuvent survenir au cours de l’activité. En effet, l’environnement de la haute montagne est extrême et peut déclencher des réactions pathologiques générales mais aussi des douleurs dentaires appelées aérodontalgies. L’alpiniste devra être capable de les reconnaître et de les gérer avec l’aide ou non d’une équipe médicale. Cette thèse a pour but de mettre en lumière les pathologies susceptibles de survenir pendant l’alpinisme ainsi que les différents protocoles de prévention et de soins.
Type Mémoires
Titre Pathologies générales et bucco-dentaires lors de la pratique de l'alpinisme
Source Université Paris Descartes - Faculté de chirurgie dentaire
Date de parution 01/01/2017
Pagination 79
Cote SM5 5191
Résumé L’alpiniste, dans son milieu montagnard et isolé, peut se retrouver dans des situations médicales et dentaires délicates. Une préparation rigoureuse s’impose. Le chirurgien-dentiste doit adapter son traitement et effectuer une opération de prévention par des informations claires et de précieux conseils. Malgré cela, des problèmes peuvent survenir au cours de l’activité. En effet, l’environnement de la haute montagne est extrême et peut déclencher des réactions pathologiques générales mais aussi des douleurs dentaires appelées aérodontalgies. L’alpiniste devra être capable de les reconnaître et de les gérer avec l’aide ou non d’une équipe médicale. Cette thèse a pour but de mettre en lumière les pathologies susceptibles de survenir pendant l’alpinisme ainsi que les différents protocoles de prévention et de soins.
Descripteurs MEDECINE/ MEDECINE DE MONTAGNE/ PATHOLOGIE/ DENT
Thème MEDECINE, MONTAGNE
Fermer Fermer
Ouvrages

Google Books


Médecine de montagne. Alpinisme et sports de montagne - Masson/Elsevier - 01/09/2017 - SM5 5190 - RICHALET Jean-Paul ; Directeur de publication / HERRY Jean-Pierre ; Directeur de publication - Cette cinquième édition propose une vision transdisciplinaire des dangers objectifs de l'environnement de montagne et des éléments de géographie physique et humaine en faisant appel à des spécialistes des sciences de la Terre, membres du Comité scientifique du Club alpin français. Les actualités récentes en médecine de montagne et les dernières données objectives sur l'impact du réchauffement climatique sur les activités sportives en montagne sont largement abordées, ainsi que les diverses pathologies et traumatismes liés à l'altitude et au froid. Les auteurs insistent sur l'importance de la préparation physique, sur la prévention des accidents et du secours en montagne et proposent des conseils pratiques pour favoriser une bonne approche de ce milieu passionnant mais potentiellement dangereux. Destiné aux médecins de montagne et d'expéditions, ce livre s'adresse également à tous les amateurs et professionnels de l'alpinisme, de la randonnée, des expéditions et des trekkings.
Type Ouvrages
Titre Médecine de montagne. Alpinisme et sports de montagne
Source Masson/Elsevier
Date de parution 01/09/2017
Cote SM5 5190
Groupe : Auteurs RICHALET Jean-Paul ; Directeur de publication / HERRY Jean-Pierre ; Directeur de publication
Résumé Cette cinquième édition propose une vision transdisciplinaire des dangers objectifs de l'environnement de montagne et des éléments de géographie physique et humaine en faisant appel à des spécialistes des sciences de la Terre, membres du Comité scientifique du Club alpin français. Les actualités récentes en médecine de montagne et les dernières données objectives sur l'impact du réchauffement climatique sur les activités sportives en montagne sont largement abordées, ainsi que les diverses pathologies et traumatismes liés à l'altitude et au froid. Les auteurs insistent sur l'importance de la préparation physique, sur la prévention des accidents et du secours en montagne et proposent des conseils pratiques pour favoriser une bonne approche de ce milieu passionnant mais potentiellement dangereux. Destiné aux médecins de montagne et d'expéditions, ce livre s'adresse également à tous les amateurs et professionnels de l'alpinisme, de la randonnée, des expéditions et des trekkings.
ISBN/ISSN 978-2-294-75484-5
Descripteurs MEDECINE/ MEDECINE D'EXPEDITION/ MEDECINE DE MONTAGNE/ ALPINISME/ SKI DE MONTAGNE/ ALTITUDE/ FROID/ TRAUMATOLOGIE
Pagination 384
Fermer Fermer
Herry.png
Mémoires

Guide de haute montagne et prothèse totale de hanche (PTH). A propos de 47 cas - Faculté de médecine Hyacinthe Bastaraud - 01/09/2014 - 29 - SM3 5185 - La pose d’une prothèse totale de hanche (PTH) a pour objectif l'amélioration de la qualité de vie du patient en diminuant les douleurs, en augmentant la fonction de la hanche et de permettre la reprise des activités physiques et sportives. De nombreuses études se sont intéressées à la reprise de l’activité sportive après PTH mais il n’existe pas de réel consensus en la matière. Qu’en est-il des sports considérés à risques, risque d’usure pour la prothèse, risque de traumatisme à haute énergie et risque de luxation ? L'auteur s'est intéressé à la population particulière des guides de haute montagne. L'expérience montre qu'il s'agit d'une population très active et exposée au risque d'arthrose de hanche, de traumatisme du bassin et du fémur. Il apparaît que deux mois après la pose de la PTH, certains guides de haute montagne font de la cascade de glace, du ski et de l'alpinisme. L'objet de cette étude est d'évaluer le rapport bénéfices/risques de la pose de hanche chez les guides de haute montagne.
Type Mémoires
Titre Guide de haute montagne et prothèse totale de hanche (PTH). A propos de 47 cas
Source Faculté de médecine Hyacinthe Bastaraud
Date de parution 01/09/2014
Pagination 29
Cote SM3 5185
Résumé La pose d’une prothèse totale de hanche (PTH) a pour objectif l'amélioration de la qualité de vie du patient en diminuant les douleurs, en augmentant la fonction de la hanche et de permettre la reprise des activités physiques et sportives. De nombreuses études se sont intéressées à la reprise de l’activité sportive après PTH mais il n’existe pas de réel consensus en la matière. Qu’en est-il des sports considérés à risques, risque d’usure pour la prothèse, risque de traumatisme à haute énergie et risque de luxation ? L'auteur s'est intéressé à la population particulière des guides de haute montagne. L'expérience montre qu'il s'agit d'une population très active et exposée au risque d'arthrose de hanche, de traumatisme du bassin et du fémur. Il apparaît que deux mois après la pose de la PTH, certains guides de haute montagne font de la cascade de glace, du ski et de l'alpinisme. L'objet de cette étude est d'évaluer le rapport bénéfices/risques de la pose de hanche chez les guides de haute montagne.
Descripteurs MEDECINE/ MEDECINE DE MONTAGNE/ HANCHE/ TRAUMATISME/ TRAUMATOLOGIE/ GUIDE DE HAUTE MONTAGNE/ REEDUCATION
Thème MEDECINE, TRAUMATO - REEDUCATION
Fermer Fermer
Mémoires

Etat des lieux de la santé des guides de haute montagne en France : santé perçue, morbidité déclarée et recours aux soins - Université de Grenoble - Alpes - 01/06/2017 - 107 - SM5 5184 - Les guides de haute montagne utilisent leur corps comme principal outil de travail et les capacités exigées pour exercer ce métier sont à la fois physiques, techniques et psychologiques. L'objectif de cette thèse est de fournir des données sur l'état de santé global des guides de haute montagne en France ainsi que sur leur recours aux soins. Il apparaît que 86.6% des guides qui ont participé à l'étude se déclarent en bonne, ou très bonne, santé, même si 44.1% d'entre-eux déclaraient souffrir d'une restriction dans leur activité professionnelle depuis au moins 6 mois. Chaque guide a déclaré au moins une morbidité (en premier lieu, ostéo-articulaire). Les auteures arrivent à la conclusion selon laquelle le dépistage et la prévention des pathologies ostéo-articulaires, dermatologiques, ophtalmologiques et psychologiques mériteraient d'être renforcés au sein de cette population.
Type Mémoires
Titre Etat des lieux de la santé des guides de haute montagne en France : santé perçue, morbidité déclarée et recours aux soins
Source Université de Grenoble - Alpes
Date de parution 01/06/2017
Pagination 107
Cote SM5 5184
Résumé Les guides de haute montagne utilisent leur corps comme principal outil de travail et les capacités exigées pour exercer ce métier sont à la fois physiques, techniques et psychologiques. L'objectif de cette thèse est de fournir des données sur l'état de santé global des guides de haute montagne en France ainsi que sur leur recours aux soins. Il apparaît que 86.6% des guides qui ont participé à l'étude se déclarent en bonne, ou très bonne, santé, même si 44.1% d'entre-eux déclaraient souffrir d'une restriction dans leur activité professionnelle depuis au moins 6 mois. Chaque guide a déclaré au moins une morbidité (en premier lieu, ostéo-articulaire). Les auteures arrivent à la conclusion selon laquelle le dépistage et la prévention des pathologies ostéo-articulaires, dermatologiques, ophtalmologiques et psychologiques mériteraient d'être renforcés au sein de cette population.
Descripteurs MEDECINE/ MEDECINE DE MONTAGNE/ EPIDEMIOLOGIE/ GUIDE DE HAUTE MONTAGNE/ PSYCHOLOGIE/ DERMATOLOGIE/ ARTICULATION
Thème MEDECINE, MONTAGNE
Fermer Fermer
Mémoires

Vers quelles structures de proximité orienter les blessés évacués par les service des pistes? Définition d'un "centre de soins approprié" - Université Joseph Fourier - Grenoble I - 01/03/2010 - 51 - SM5 5177 - L’exercice de la médecine générale en montagne, particulièrement en station de ski, implique une prise en charge spécifique : aux pathologies habituelles s’ajoutent la traumatologie (luxations, fractures) et la petite chirurgie (sutures) engendrées par les accidents des pistes. Une partie de ces blessés ne peut être acheminée à un centre de soins que par une chaîne de secours : pisteurs-secouristes, ambulances, hélicoptère… On constate que tous les maillons de cette chaîne de secours ne sont pas clairement définis, en particulier celui de la structure médicale d'accueil. Le but de ce travail est de proposer des structures adaptées aux spécificités de la médecine générale en station de sports d’hiver, en particulier à l'accueil des blessés évacués par les services des pistes. Selon l'auteure, la structure médicalisée, de plain-pied, occupera une surface d’au moins 80m², cette dernière pouvant augmenter, jusqu’à 200 ou 300m², si elle accueille tous types de blessés avec un nombre de médecins et d’auxiliaires médicaux important. On retrouvera systématiquement, une salle d’attente et un cabinet de consultation médicale, une salle de radiologie, une salle permettant les soins techniques, des sanitaires accessibles aux handicapés et un local ménage. Elle sera directement accessible aux ambulances.
Type Mémoires
Titre Vers quelles structures de proximité orienter les blessés évacués par les service des pistes? Définition d'un "centre de soins approprié"
Source Université Joseph Fourier - Grenoble I
Date de parution 01/03/2010
Pagination 51
Cote SM5 5177
Résumé L’exercice de la médecine générale en montagne, particulièrement en station de ski, implique une prise en charge spécifique : aux pathologies habituelles s’ajoutent la traumatologie (luxations, fractures) et la petite chirurgie (sutures) engendrées par les accidents des pistes. Une partie de ces blessés ne peut être acheminée à un centre de soins que par une chaîne de secours : pisteurs-secouristes, ambulances, hélicoptère… On constate que tous les maillons de cette chaîne de secours ne sont pas clairement définis, en particulier celui de la structure médicale d'accueil. Le but de ce travail est de proposer des structures adaptées aux spécificités de la médecine générale en station de sports d’hiver, en particulier à l'accueil des blessés évacués par les services des pistes. Selon l'auteure, la structure médicalisée, de plain-pied, occupera une surface d’au moins 80m², cette dernière pouvant augmenter, jusqu’à 200 ou 300m², si elle accueille tous types de blessés avec un nombre de médecins et d’auxiliaires médicaux important. On retrouvera systématiquement, une salle d’attente et un cabinet de consultation médicale, une salle de radiologie, une salle permettant les soins techniques, des sanitaires accessibles aux handicapés et un local ménage. Elle sera directement accessible aux ambulances.
Descripteurs MEDECINE/ PISTEUR-SECOURISTE/ STATION DE SPORT D'HIVER/ MEDECINE DE MONTAGNE/ AMENAGEMENT/ STRUCTURES D'ACCUEIL
Thème MEDECINE, MONTAGNE
Fermer Fermer
Mémoires

Protocole de prise en charge de la luxation antérieure de l'épaule en cabinet de station : résultats d'une enquête de pratique auprès des médecins de montagne - Université Joseph Fourier - 01/07/2009 - 50 - SM3 5176 - La luxation d’épaule, qui fait l’objet de peu d’études validées, est emblématique de la traumatologie rencontrée en station. Afin de proposer une prise charge standardisée et adaptée aux différents cabinets de station de la luxation d’épaule antérieure, une enquête de pratiques, sous la forme d’un questionnaire écrit, a été réalisée auprès d’un échantillon de 84 médecins. Les résultats, confrontés aux données de la littérature, permettent de proposer un protocole présenté sous forme d’arbre décisionnel, qui reprend point par point la prise en charge du patient depuis sa chute sur les pistes jusqu’à sa sortie du cabinet médical. Une importance toute particulière est accordée à la précocité du geste de réduction. Certains éléments restent à préciser : technique d’immobilisation, référentiel concernant l’analgésie/sédation en ambulatoire, prise en charge des autres formes anatomiques de luxations d’épaule. La mise en pratique de ce protocole pourrait, après évaluation, contribuer à augmenter un taux de réussite de réduction déjà satisfaisant (92%), mais surtout à améliorer la rapidité et la qualité de la prise en charge, quelque soit le lieu de l’accident, pour un coût moindre qu’en structure hospitalière.
Type Mémoires
Titre Protocole de prise en charge de la luxation antérieure de l'épaule en cabinet de station : résultats d'une enquête de pratique auprès des médecins de montagne
Source Université Joseph Fourier
Date de parution 01/07/2009
Pagination 50
Cote SM3 5176
Résumé La luxation d’épaule, qui fait l’objet de peu d’études validées, est emblématique de la traumatologie rencontrée en station. Afin de proposer une prise charge standardisée et adaptée aux différents cabinets de station de la luxation d’épaule antérieure, une enquête de pratiques, sous la forme d’un questionnaire écrit, a été réalisée auprès d’un échantillon de 84 médecins. Les résultats, confrontés aux données de la littérature, permettent de proposer un protocole présenté sous forme d’arbre décisionnel, qui reprend point par point la prise en charge du patient depuis sa chute sur les pistes jusqu’à sa sortie du cabinet médical. Une importance toute particulière est accordée à la précocité du geste de réduction. Certains éléments restent à préciser : technique d’immobilisation, référentiel concernant l’analgésie/sédation en ambulatoire, prise en charge des autres formes anatomiques de luxations d’épaule. La mise en pratique de ce protocole pourrait, après évaluation, contribuer à augmenter un taux de réussite de réduction déjà satisfaisant (92%), mais surtout à améliorer la rapidité et la qualité de la prise en charge, quelque soit le lieu de l’accident, pour un coût moindre qu’en structure hospitalière.
Descripteurs MEDECINE/ MEDECINE DE MONTAGNE/ TRAUMATOLOGIE/ EPAULE
Thème MEDECINE, TRAUMATO - REEDUCATION
Fermer Fermer
Mémoires

Pathologies chroniques et altitude : prévalence, risques, recommandations et rôle du médecin généraliste - Université de Strasbourg - 01/03/2013 - 107 - SM5 5174 - Le développement des loisirs et des activités physiques et sportives en montagne, associé au vieillissement de la population, conduit un nombre croissant de sujets porteurs de pathologies chroniques à séjourner en moyenne et haute altitude. Les particularités de l’environnement de montagne, en particulier l’hypoxie d’altitude, peuvent d’une part être la cause de pathologies bien spécifiques (le mal aigu des montagnes par exemple) et, d’autre part, aggraver certaines pathologies chroniques, constituant ainsi une menace pour la santé des randonneurs. Mieux connaître l’interaction entre pathologies chroniques et altitude est donc un enjeu pour les chercheurs et les médecins spécialistes du secours en montagne, mais également pour les médecins généralistes qui doivent pouvoir conseiller leurs patients, porteurs de pathologies chroniques, avant un séjour en montagne en s’aidant de recommandations. Dans cette étude, réalisée dans le massif des Écrins, l'auteur montre que les randonneurs prennent des risques en montagne, souvent sans les mesurer. En effet, près de la moitié des randonneurs interrogés ont une pathologie. Des sujets habituellement sédentaires se retrouvent à avoir une activité physique importante. Peu nombreux sont ceux qui consultent avant leur séjour, quand bien même ils présentent des pathologies à risque. Les médecins généralistes expriment quant à eux leur besoin et leur souhait d’une meilleure formation quant à la pathologie d'altitude et aux interactions entre pathologies chroniques et altitude. La recherche en altitude reste difficile compte tenu de la complexité du milieu, des mécanismes physiopathologiques impliqués et de la grande variabilité individuelle de la réponse à l’hypoxie d’altitude. L'étude de la littérature, menée par l'auteur, montre que des recommandations existent, même si, pour les pathologies neurologiques et endocrino-métaboliques notamment, elles restent peu nombreuses. Ces recommandations doivent être mieux diffusées auprès des différents acteurs de la santé en montagne ; l'auteur en propose une synthèse, sous forme d’une plaquette facile à utiliser, transmise aux médecins généralistes alsaciens pour les aider au quotidien. Le médecin généraliste a toute sa place dans l’orientation et le conseil de ses patients désirant se rendre en altitude. A condition de respecter les contre-indications et précautions nécessaires, la montagne peut être accessible au plus grand nombre.
Type Mémoires
Titre Pathologies chroniques et altitude : prévalence, risques, recommandations et rôle du médecin généraliste
Source Université de Strasbourg
Date de parution 01/03/2013
Pagination 107
Cote SM5 5174
Résumé Le développement des loisirs et des activités physiques et sportives en montagne, associé au vieillissement de la population, conduit un nombre croissant de sujets porteurs de pathologies chroniques à séjourner en moyenne et haute altitude. Les particularités de l’environnement de montagne, en particulier l’hypoxie d’altitude, peuvent d’une part être la cause de pathologies bien spécifiques (le mal aigu des montagnes par exemple) et, d’autre part, aggraver certaines pathologies chroniques, constituant ainsi une menace pour la santé des randonneurs. Mieux connaître l’interaction entre pathologies chroniques et altitude est donc un enjeu pour les chercheurs et les médecins spécialistes du secours en montagne, mais également pour les médecins généralistes qui doivent pouvoir conseiller leurs patients, porteurs de pathologies chroniques, avant un séjour en montagne en s’aidant de recommandations. Dans cette étude, réalisée dans le massif des Écrins, l'auteur montre que les randonneurs prennent des risques en montagne, souvent sans les mesurer. En effet, près de la moitié des randonneurs interrogés ont une pathologie. Des sujets habituellement sédentaires se retrouvent à avoir une activité physique importante. Peu nombreux sont ceux qui consultent avant leur séjour, quand bien même ils présentent des pathologies à risque. Les médecins généralistes expriment quant à eux leur besoin et leur souhait d’une meilleure formation quant à la pathologie d'altitude et aux interactions entre pathologies chroniques et altitude. La recherche en altitude reste difficile compte tenu de la complexité du milieu, des mécanismes physiopathologiques impliqués et de la grande variabilité individuelle de la réponse à l’hypoxie d’altitude. L'étude de la littérature, menée par l'auteur, montre que des recommandations existent, même si, pour les pathologies neurologiques et endocrino-métaboliques notamment, elles restent peu nombreuses. Ces recommandations doivent être mieux diffusées auprès des différents acteurs de la santé en montagne ; l'auteur en propose une synthèse, sous forme d’une plaquette facile à utiliser, transmise aux médecins généralistes alsaciens pour les aider au quotidien. Le médecin généraliste a toute sa place dans l’orientation et le conseil de ses patients désirant se rendre en altitude. A condition de respecter les contre-indications et précautions nécessaires, la montagne peut être accessible au plus grand nombre.
Descripteurs MEDECINE/ ALTITUDE/ ALTITUDE HAUTE/ MEDECINE DE MONTAGNE/ PATHOLOGIE
Thème MEDECINE, MONTAGNE
Fermer Fermer